L’Atelier ORDR Galerie – Horlogerie

Le temps, est une mesure que nous essayons de quantifier depuis des millénaires, pour différentes raisons. Pour connaitre son biorythme, mesurer une performance, ou simplement rythmer nos journées. C’est au XIIIe siècle que les horloges entièrement mécanique apparaissent en haut de nos  clochers. Depuis l’homme n’a cessé de perfectionner ses horloges monumentales en diminuant l’espace qu’elles occupent ainsi que leur précision, en ajoutant des complications pour ajouter de nouvelles fonctions, comme par exemple à la fin du XVIIe siècle le balancier spiral. Celui-ci permet depuis d’avoir un bon fonctionnement malgré différentes positions (contrairement au balancier pendulaire). Et aujourd’hui encore nos montres modernes fonctionnent sur le même principe.

Il faut noter que votre horloge fonctionne toutes les heures pendant une dizaine de jours à chaque remontage. C’est pourquoi, comme pour toutes mécaniques; Il vaut mieux l’entretenir régulièrement, plutôt que d’attendre une panne plus importante qui implique un plus grand travail de restauration.  Un peu comme une voiture, votre pendule à besoin d’une « vidange » ainsi que des contrôles sur les points d’usures.C’est pourquoi dans nos ateliers à Fontainebleau nous vous proposons des révisions pour vos comtoises, pendules et montres.

Pour vos pendules

Nous vous proposons un diagnostique et devis gratuit. La révision consiste en différents points : 

Nettoyage, Pivotage, Réfections des paliers, Polissage, Rhabillage, réglage de la sonnerie ainsi qu’un  Contrôle de marche d’une semaine.

cet ensemble de tache est le travail de base concernant une révision complète de l’instrument horaire. Nous pouvons également procédé à d’autres opérations quand celle ci sont à faire.

Exemple d’une révision complète sur une pendule à colonne avec un mouvement à suspension et chaperon.

Mouvement dans son état d’origine

La première étape consiste à observer le mouvement pour détecter d’éventuelles pannes, afin d’établir un devis. Pour cela il faut sortir le mouvement de sa carrure, enlever l’aiguillage et démonter le cadran.

On observe attentivement le mouvement sans le démonter et vérifier certains points : bonne accroche des ressorts, aucuns pivots de cassé, jeux axiaux, transversaux, ainsi que les pièces qui ont été « réparées » avec un fer à souder, ainsi que les pièces manquantes ou cassées. 

Premier nettoyage du mouvement

Permet d’enlever la graisse séchée ainsi que l’huile qui se gomme naturellement avec le temps. Vérifications l’état des pivots, des têtes de vis, des ressorts ainsi que du jeu entre les paliers et les pivots.

Réparation des éléments

Il faut reformer le ressort de barillet qui avec le temps peux se déchirer. Il faut également revoir toutes les vis unes à unes et les refaire. C’est à dire leur forme et le traitement de surface. Puis prendre les mobiles (roues) une à une et vérifier l’état des pivots et si ils sont rayés dû à l’usure il faut les reprendre en les brunissant. 

Après avoir rectifié des pivots, il faut ajuster les jeux qui existent entre chaque pivots et son palier. Pour cela, nous procédons à un changement du palier. Il faut dans un deuxième temps ajuster au bon diamètre avec un équarrissoir et refaire la forme de  l’huilier.

Polissage de toutes les pièces

Une fois que toutes les pièces ont été révisées et que l’on a vérifié son bon état de fonctionnement du mécanisme il faut faire un dernier lavage ainsi qu’un polissage de toutes les pièces.

Ceux-ci  permettent d’enlever tous les résidus de laiton suite à l’intervention, d’avoir un mouvement sans aucune particule dans le rouage, ainsi qu’un rendu de travail poli sans trace.

Remontage du mouvement

Pour le remontage final il faut donc prendre garde de ne pas toucher aux pièces car celle-ci marqueraient au passage de nos doigt et de leur résidus qui oxyderait alors l’acier. Sans compter les traces de doigts disgracieuses. Il faut donc remonter les ressort dans leur logement (le barrilet) avec une estrapade et les graisser, puis le l’assemblage de toutes les pièces entre les platines.

Il faut régler le rouage de sonnerie pour que celui ci ne décompte pas. Apres un huillage et un graissage des pièces approprié nous pouvons contrôler e bon fonctionnement du mouvement et régler l’avance/retard de celui ci en atelier.

Réglage de la pendule

Installation du mouvement sur une potence pour un réglage de l’avance et du retard. Ainsi qu’une surveillance du bon état de marche du mécanisme et de la sonnerie pendant deux semaines. Cela permet d’éviter certains problèmes de décompte de sonnerie. 

Vue d'ensemble

Vue du cadran

Vue arrière

Vue arrière supérieure

Pivot rayé avant réparation

Pivot bruni après réparation

Vis n°1 état d'origine

Vis n°2 état d'origine

Vis n°1 apres pollisage

Vis n°1 apres bleuissage

vue éclatée du mouvement

Mouvement remonté

Vue arrière du mouvement

Vue avant du mouvement